Soutiens-gorge «yougou yougou» climatisés

4 janvier 2011

Soutiens-gorge «yougou yougou» climatisés

soutiens-gorges "yougou yougou"

Le sujet d’un de mes précédents précédents billet portait sur les « poulets mesdemoiselles », « poulets bicyclettes » à Ouagadougou à l’occasion de la Saint Sylvestre. Cette fois-ci, il sera question des soutiens-gorge « yougou yougou » climatisés. Avant cela, ce billet est né de concert avec une amie blogueuse Yabil Coulibaly membre de Mondoblog. Après avoir fait connaissance, nous avons décidé d’écrire des billets sur un sujet commun comme l’ont proposé Cédric Kalounji, Simon Decreuze et Ziad Maalouf, encadreurs du projet Mondoblog. Son billet à elle c’est Des habits Europe au revoir pour le 31. Pour les nouveaux lecteurs du Messager d’Afrique, Mondoblog est un projet de Radio France Internationale (RFI) dont l’objectif est de créer une blogosphère francophone dynamique. La candidature de celui-ci a été acceptée.

Un vendeur de soutiens-gorges

Le commerce des soutiens-gorge « yougou yougou » est le métier d’un jeune homme du nom de Madi installé à une dizaine de mètres du grand marché de Ouagadougou Rood Wooko. « Yougou yougou » est une expression de l’Afrique de l’Ouest pour designer les friperies. S’il s’agissait de voitures, on aurait parlé de « France Au Revoir » ou de « Belgique Merci ».

Sac en main, en « tissu pagne », Edwige, une demoiselle de 25 ans environ, fouille un tas de soutiens gorge entassés sur une bâche posée à terre. D’autres sont accrochés au mur. Elle tourne et retourne mais ne semble pas trouver son goût. Madi, le vendeur essaie de convaincre la demoiselle de faire un choix car « ses soutiens-gorges sont climatisés ». Ce qui arrache un sourire à Edwige qui feint de ne pas entendre les propos du commerçant. « Vrai vrai là ma sœur, ces soutiens là sont climatisés. Choisis un seulement et toi tu vas me dire ça plus prochainement ». Il en prend un au hasard qu’il montre à sa cliente. « Regardez ça. Je suis sur que ça vous va bien ». Soutiens-gorge climatisés ! J’étais vraiment surpris mais connaissant la supercherie des commerçants, je compris vite qu’il n’y avait aucune vérité dans ce qu’il disait. Madi ne désarme  pas.  Pour convaincre, il fait comprendre que ses soutiens-gorges permettent de rendre les seins plus fermes et plus doux.

Après plusieurs fouilles, Edwige finit par faire un choix.  Celui qui de son point de vue pourra mieux mettre en valeur ses seins. Pour elle, si ces soutiens-gorge ne sont pas climatisés, ils sont tout de même de bonne qualité. C’est ce qui explique sa présence dans ce coin de vente « yougou yougou ». Elle estime que ces sous-vêtements venus d’Europe sont moins chers et meilleurs que certains vendus dans des magasins huppés de la capitale.

Les habits « yougou yougou » seraient-ils plutôt l’affaire des pauvres ? Certainement pas pour Edwige. Selon elle, toutes les filles s’habilleraient en « yougou yougou ». « Quand vous voyez vos petites gos s’habiller avec les habits « dernier cri » là, c’est dans les friperies» lance Edwige d’un air moqueur. Madi pense la même chose. Les pauvres selon ses explications, ne sont pas les seuls à s’habiller en « yougou yougou ». Les filles de toutes les catégories sociales, riches ou pauvres, élèves ou étudiantes, viennent se ravitailler les mercredis en général car les vêtements arrive ce jour là ou le mardi soir.

L’engouement des demoiselles pour ces habits venus de l’Europe s’explique par leur bas prix et leur originalité. Selon Madi, les soutiens-gorge les plus originaux, les meilleures marques, se trouvent dans les friperies.

Les « yougou yougou » seraient-ils les vieux vêtements dont se sont débarrassés les Européens. Madi n’est pas d’accord avec cette rumeur. Pour lui, ce sont des soutiens-gorge démodés en Europe qui sont ramenés au Burkina. Il assure d’ailleurs que ces sous-vêtements viennent souvent avec leurs emballages d’origine. Edwige confirme ces propos en notant que certains magasins achètent des « yougou yougou » pour les ré-emballer et les commercialiser. Les filles achèteraient des soutiens-gorge « yougou yougou » sans le savoir.

Partagez

Commentaires

Kpelly
Répondre

hi hi hi!
Amitiés

Boukari Ouédraogo
Répondre

Merci mon frère

Coulibaly
Répondre

yougou-yougou= littéralement en langue Dioula, sécouer décanter: cette appellation existe parce les vendeurs sur les places du marché exposaient en vrac ou encore en tas tous ces habits déballer et lorsqu'un clients passait il remuer et leur demandaient de venir remuer voir et choisir= Yougou yougou do ka flè. taa ka yougou yougou. Je pense que Daouda Koné de la côte d'Ivoire a composé une chanson sur le yougou yougou.Par ailleurs les yougou yougou n'ont pas une longue vie entre les mains de ceux qui les achète en général ici, quoique de bonne qualité. Car chaque tissu a son mode de lavage, ce qui n'est souvent pas respecté.Nous lavons presque tout à la mains. Donc le pagne tissé ou le bazin brodé est parfois meilleurs.

Boukari Ouédraogo
Répondre

Merci Coulibaly pour cette leçon. Je ne savais pas que "yougou yougou" venait du bambara. Je suis d'accord avec toi que le pagne tissé, le bazin brodé sont meilleurs. Seulement les populations sont pauvres. Voilà pourquoi ils préfèrent le plus souvent les friperies.

basile
Répondre

chez nous on parle de "Feugue DIAYE" loool trop drôle

Kevin Elstob
Répondre

Un billet doux et climatisé! Ce billet est vivant et m'a fait connaître du bon vacobulaire - pour ma part j'achète le plupart de mes fringues en fripperie ou "yougou yougou" à San Francisco ou Berkeley et parfois à Sacramento en Californie. Bonne continuation!

Boukari Ouédraogo
Répondre

Donc Yougou Yougou là c'est pas en Afrique seulement. Mais ça vient d'où? Ton commentaire me permet de savoir qu'on ne parle pas de friperie seulement en Afrique

SANFO
Répondre

Excellent article. Je voudrais juste conseiller aux amateurs de friperie de faire très attention et de les laver systématiquement avant de les porter. Pour les chemises, costumes, pantalons et cravates, va pour la friperie au regard de la conjoncture, mais pour les soutiens gorges et slip, attention au carré.

Boukari Ouédraogo
Répondre

Ce que tu dis est vrai. Il faut toujours les laver surtout que l'on ne sait pas d'où ils viennent exactement

Ameth DIA
Répondre

Chez nous on appèle çà "feug diay" ce qui veut dire en wolof secouer et vendre; je pense que c'est une traduction de yougou yougou. Et comme chez vous beaucoup de monde, se rabat sur les friperies parce que les prix sont plus abordables.

Boukari Ouédraogo
Répondre

Partout en Afrique on parle de friperie et ça signifie pratiquement la même chose. Il faut toucher secouer.

Boukari Ouédraogo
Répondre

ça revient frequement "secouer vendre". Yougou Yougou c'est donc partout en Afrique

Andriamihaj
Répondre

les "yougou yougou", il y en a aussi beaucoup à Madagascar mais on les appelle "friperies" tout simplement!
Peut-être qu'Edwige a raison lol

Christelle
Répondre

Tiens tiens ca me donne une idee affaire a suivre... et merci pour ce depaysement au royaume des chiffons et dentelles.

Bantambe Nerdje
Répondre

intéressante , tu a débattu le sujet avec trop de professionnalisme. je tien s aussi a préciser que chez les garçons c est pareille, on trouve du tout dans ces tas. merci

nathyk
Répondre

Chez nous c'est "la fripe" tout simplement ! quand je viendrai là-bas, tu me montreras les secteurs de "yougou yougou" ok ?

Boukari Ouédraogo
Répondre

Pas de problème. Je te montrerai tous les coins de yougou yougou. C'est pas cher et y en a pour toutes les bourses.