Disparitions d’athlètes africains aux Jeux de la francophonie : et s’ils avaient été kidnappés ?

Article : Disparitions d’athlètes africains aux Jeux de la francophonie : et s’ils avaient été kidnappés ?
12 septembre 2013

Disparitions d’athlètes africains aux Jeux de la francophonie : et s’ils avaient été kidnappés ?

L’ambassade de France au Congo semble avoir eu raison de refuser au départ d’octroyer des visas aux footballeurs congolais de peur qu’ils prennent la fuite. Effectivement des athlètes ont disparu. Mais au lieu de s’inquiéter sur les sorts de ces derniers, tous les commentaires condamnent soit la fuite supposée de ces derniers ou soit tentent d’expliquer cela en accusant leurs Etats. Pourtant, il faut voir cette affaire sur un autre angle.

Les-Jeux-de-la-Francophonie-2013_image_associee

Ça fait rire ou pleurer lorsque des athlètes qui sont supposés aller défendre les couleurs de leur pays prennent la fuite une fois arrivés à destination quand il s’agit d’un pays européen ou d’Amérique du Nord. Les nombreux articles ou billets de blogs que j’ai lu sur Internet condamnent, comme je le disais plus haut, ou expliquent la disparation de ces athlètes. Pour certains, il s’agit d’une honte pour l’Afrique. Les Africains de leurs points de vue ne devraient pas fuir leur pays de cette manière et accusent souvent les chefs de délégation de manquer de vigilance et de n’avoir rien fait pour éviter pareil situation. J’ai pu constater que ce point de vue ressort fréquemment dans ce billet d’une bloggeuse béninoise présente aux Jeux de la Francophonie.

D’autres analysent la disparition  sur un autre angle. Si les athlètes ont pris la poudre d’escampette c’est parce que les politiques de développement dans leur pays ont échoué. Cela est vrai puisque combien d’athlètes se plaignent des conditions d’entraînement ou de préparation dans leur pays ? Combien sont-ils ceux qui se naturalisent parce qu’ils n’ont pas le minimum qu’il faut chez eux pour être des champions ? Murielle Haouré aurait-elle remporter ses deux médailles d’argent aux Championnats du Monde s’il était resté en Côte d’Ivoire? Je dis non. 

La naturalisation des athlètes est une forme de fuite sur lesquels nous fermons les yeux même. Ça passe mieux lorsqu’on dit que X athlètes courent désormais pour un autre pays. Même si l’objectif  reste le même que ceux des « fuyard » : se faire une place au soleil.  Vous constaterez avec moi qu’on n’enregistre aucune disparition d’athlètes lors des compétitions qui se déroulent sur le continent. 

Apparemment, je suis en train de dévier de l’objectif de mon billet. Je reviens donc sur le sujet qui me concerne. En Afrique, lorsqu’on se lève et qu’on ne voit pas son voisin, son frère, son ami, quelqu’un en bref, l’on s’inquiète pour la sécurité ou la santé de cette personne. Je pense bien qu’en Occident c’est pareil puisque je n’y ai jamais été. J’estime juste. Alors un bon matin, on se rend compte que des athlètes ont disparu alors qu’ils participent à des compétitions qui peuvent changer leur vie, ce que l’on a de mieux à faire c’est de les juger sans chercher à comprendre.

 La question que je me pose, et s’ils ont été kidnappés ? Qu’est ce qui prouve qu’un méchant barbu n’a pas organisé un guet-apens à ce groupe d’athlètes. Ils pourraient ainsi, pour son propre plaisir, les mettre en compétition pour le plaisir de ses yeux et ensuite les enfermer dans une cellule. Qu’est ce qui prouve qu’un fou aligné (ça peut-être un groupe aussi) n’a pas kidnappé ces jeunes pour pratiquer sur eux des expériences scientifique? Ce serait une occasion de comprendre pourquoi les Noirs sont-ils forts en sport. Ce serait bien sûr une manière d’étudier la domination de Usain Bolt sur les 100 et 200 mètres. 

Depuis que j’ai commencé à entendre parler de disparation d’athlètes africains, jamais je n’ai encore entendu dire que l’un d’entre eux a été retrouvé et rapatrié chez lui. Au Canada, jusqu’à preuve du contraire, aucun des 106 athlètes, qui ont disparu et ont par la suite demandé l’asile,  n’a été rapatrié dans on pays. Quelque part, ces fuites arrangent quelqu’un. Des gens. 

Partagez

Commentaires