Pour régler les problèmes de délestages, l’énergie solaire c’est cadeau !

Les Ouagalais vivent des délestages fréquents depuis plusieurs semaines. Apparemment, la société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL),  a du mal à satisfaire la clientèle. Pourtant, le problème peut être facilement résolu avec des investissements dans l’énergie solaire.

Avec les 40 à 45 degrés à l’ombre que les Burkinabè supportent pendant les périodes chaudes, l’énergie solaire pourrait très facilement pallier le déficit en ressource énergétique, notamment en ce qui concerne l’électricité dans le pays. Pendant longtemps, une règle non écrite a fait croire aux Burkinabè qu’ils ne pouvaient pas utiliser les plaques solaires pour produire de l’électricité chez eux à cause du monopole de la Société nationale burkinabè d’électricité, le gouvernement n’a rien fait pour encourager les Burkinabè à acheter les plaques solaires pour produire de l’électricité chez eux. Dans les campagnes, certains fonctionnaires qui avaient les moyens utilisaient des plaques solaires presqu’en cachette. Les autres sont restés pendant des années avec des lampes à pétrole. Pourtant, le Burkina Faso ne produit pas de pétrole ! Il est obligé de l’importer en grande quantité et à coups de milliards pour alimenter la SONABEL qui ensuite fournit aux Burkinabè l’électricité dont ils ont besoin. Aujourd’hui, la pression démographique dans les villes que sont Ouagadougou et Bobo Dioulasso a mis à nu une politique dépassée et sans vision. Résultat : les nombreux délestages et coupures de courant enregistrés ces dernières années.

Un lampadaire alimenté par une plaque solaire à Ouagadougou

Un lampadaire alimenté par une plaque solaire à Ouagadougou


L’Etat burkinabè a préféré miser sur l’importation depuis Côte d’Ivoire -dont il est donc dépendant – pour faire face au déficit. Là également, cette politique a montré ses limites. A plusieurs reprises, les patrons de la SONABEL ont évoqué des pannes techniques ou encore une baisse de production dans les centrales ivoiriennes, pour expliquer les nombreux délestages.
Aujourd’hui, les autorités burkinabè doivent prendre les choses en main en investissant massivement dans l’énergie solaire. Il faut troquer les vielles machines devenues obsolètes avec des centrales solaires. Il y a suffisamment de soleil au Burkina Faso pour alimenter de tels dispositifs et même faire des économies ! Cela ne doit pas être seulement l’affaire de l’Etat burkinabè, il faut décloisonner l’accès à l’électricité et permettre aux entreprises privées d’investir dans des centrales solaires. Au final cela reviendra moins cher parce que les autorités n’auront qu’à débourser l’argent pour l’investissement et ensuite gérer l’entretien. La lumière du soleil a cet avantage d’être gratuite…

4 thoughts on “Pour régler les problèmes de délestages, l’énergie solaire c’est cadeau !

  1. Profitez de la nature et de notre environnement proche est une des solutions auxquelles nous ne pensons jamais pour régler nos problèmes. On aime bien aller loin chercher des solutions coûteuses

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Il faut utiliser nos ressources naturelles pour construire notre développement. Est-ce qu’on a besoin de sortir de l’Université de Havad pour comprendre ça? Hein? Merci très cher…

    Cordialement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *