Blanc ou Noir, un Pape est un Pape

Article : Blanc ou Noir, un Pape est un Pape
18 février 2013

Blanc ou Noir, un Pape est un Pape

A peine le pape Benoit XVI a-t-il démissionné que de nombreuses personnes en particulier les médias se posent la question sur la couleur de la peau de son successeur. Sans être opposé à ce qu’un pape noir soit élu à ce poste au Vatican, nous pensons que le débat  ne doit pas se poser à ce niveau. Il faut plutôt chercher à savoir quel sera le profil ou les compétences du successeur de Benoit XVI.

(ph.Gabriel Bouys/AP)
(ph.Gabriel Bouys/AP)

Lorsque Benoit XVI a annoncé sa démissionné, il a expliqué cela par le fait qu’il était fatigué et son âge (85 ans) ne lui permettait pas de continuer la mission de servir Dieu et les fidèles. Un argument légitime quand dont pourrait s’inspirer les chefs d’Etats africains. Le pouvoir use et Benoit XVI, 265 ème Pape l’a constaté. De toutes les façons, beaucoup de jeunes comme moi ont été pris à contre-pied parce qu’ils ne savaient pas qu’un Pape pouvait démissionner. Pour nous, il était comme un chef traditionnel qui n’était remplacé que lorsqu’il mourrait. Mais là n’est pas la question. Presque tout le monde ne fait que parler de la nomination d’un Pape Noir et en l’occurrence, africain à la tête de l’Eglise catholique. La question de la nomination d’un Pape noir ne doit pas se poser car cela donne l’air d’une injustice envers les hommes qui ont été brûlés par le soleil. Ou encore, on a l’impression que l’on veut forcer l’église catholique à choisir un Pape noir juste pour assouvir le fantasme de de certaines personnes et pourquoi pas même donner raison à ceux qui parlent de l’infiltration d’une secte au sein du Vatican. La question devra se porter plutôt sur les compétences de celui qui devra assumer cette mission.

Le nouveau Pape sera-t-il en mesure faire face à la demande de réorientation souhaitée par Benoit XVI après les polémiques portants sur la pédophile au sein de l’église, le mariage pour tous, le préservatif, le vol de documents etc ? C’est la question qu’il faut se poser d’abord ensuite, on pourra se demander quel cardinal africain est en mesure de prendre la place du démissionnaire parmi les prétendants.

En échangeant avec un ami, on m’a fait comprendre que les  fidèles des pays d’Afrique noir et d’Amérique Latine augmenteraient tandis que seuls les vieux vont à l’église en Europe. Le sujet me rappelle l’élection de Barack Obama aux États-Unis. Beaucoup ont pensé que ce Noir, fils d’un Kenyan aurait permis à ce dernier de s’intéresser encore plus aux affaires africaines. En fin de compte, Monsieur Obama n’a pas été le Président des Noirs, des Africains, ni du Kenya. D’ailleurs bien que les Noirs ne soient pas majoritaires aux États-Unis, il a été réélu. Signe qu’il est apprécié pour sa politique et non pas par pour sa couleur de peau.

C’est vrai que les différents Papes qui se succèdent font des efforts pour jouer les rassembleurs faisant tout pour se rendre dans tous les pays mais aussi on se positionnant sur les questions politiques. L’ Afrique n’a jamais été en reste et les papes ont même été très présents notamment sur la question de la pauvreté, du Sida et du paludisme, des libertés etc. Mais un Pape noir, ne sera pas si différent de ses prédécesseurs parce qu’il doit être Pape de l’église et non de l’Afrique.

Ce genre de débat récurrent est frustrant parce qu’on ne pose jamais la question lorsqu’en pareille situation, il s’agit des Blancs. Tenez en 1996, lorsque l’Afrique du Sud remportait la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football sur ses terres, personne ne s’était offusqué de la faible représentation des Blancs, comme Mark Fish, au sein de cette formation. Mais, lorsque les Springbokke, l’équipe nationale d’Afrique du Sud de rugby remportait le mondial, des voix se sont élevées pour dénoncer la sous-représentation des Noirs au sein de cette formation. Pourtant, si l’équipe a remporté la compétition, c’est qu’il n’y avait que les meilleurs. Pour ceux qui ont suivi la CAN 2013 qui se déroulait dans ce pays, ils ont pu constater que dans l’équipe des Bafana Bafanas,  il n’y avait qu’un seul Blanc au sein de cette formation à savoir Dean Furman. Personne n’a demandé un quota pour les Blancs. Si l’on tient à un Pape noir, il faudra donc faire en sorte que la nomination papale soit tournante comme c’est le cas avec la Coupe du Monde. Ce qui avait permis à l’Afrique d’organiser son premier mondial en Afrique du Sud en 2010. En ce moment, les critères de compétences selon relégués en seconde position.

En conclusion donc, peu importe la couleur de la peau, l’essentiel pour moi est que le nouveau Pape soit le plus apte, le plus compétent car il faut aller au-delà de la couleur de la peau. Seule la valeur de la personne importe. En attendant, il faudra peut-être porté le débat aussi sur la possibilité de nommer une femme cardinale et par la suite Pape. Le débat est ouvert la dessus.

Partagez

Commentaires

Francois
Répondre

Je suis d accord avec Boukari sur la question du Pape blanc
ou noir quand a l election de femme Eveque, il faut d abord
commencer par la femme Pretre

etiennebilly
Répondre

Ce n'est pas le plus important que le Pape soit blanc ou noir, mais le plus important est que l'église catholique revient à l'orthodoxie de l'enseignement de Jésus-Christ et de la vie de l'Eglise Primitive.