Université de Ouagadougou : le « blanchissement technique » est une bonne solution

Le « Blanchissement technique » de l’année universitaire annoncé par le premier ministre burkinabè Luc Adople Tiao peut permettre de résoudre les chevauchements des années à l’Université de Ouagadougou LE 18 mars 2013. Mais tous les acteurs du système éducatif burkinabe doivent faire preuve de responsabilité.  Continue reading