A Ouagadougou, le marché des lampes solaires se développe

Le commerce des lampes solaires connait un véritable bond actuellement au Burkina Faso et à Ouagadougou notamment. Avec cette période de canicule où les délestages sont quotidiens et durent de longues heures, le recours à ces lampes permet de vaincre l’obscurité.

Les lampes solaires marchent bien à Ouaga (Ph. Boukari Ouédraogo)

Dans un pays où le taux d’ensoleillement est élevé, le recours à l’énergie solaire s’impose de fait. Depuis la fin du mois de février, les lampes solaires ont pris place dans les étalages. Elles s’arrachent comme des petits pains. Entre le mois de mars et de mai, les délestages sont fréquents à Ouagadougou et durent en général plusieurs heures. C’est pourquoi les Burkinabè se tournent de plus en plus vers les lampes solaires.

Alors, partant de ce constat, j’ai tenté de me faire une petite idée sur le commerce de ces petites machines. Pour cela, j’ai choisi de me rendre au grand marché de Ouagadougou, Rood Wooko. Du côté Est de ce marché se trouve un commerçant qui propose diverses marchandises. Il dispose d’une variété de lampes solaires et accessible à presque toutes les bourses.

Marchander le prix des lampes

Je négocie avec lui deux petites lampes qu’une connaissance avait acheté pour 2 000 francs CFA. Il refuse de me les céder à ce prix. Je dois ajouter 500 francs CFA. A prendre ou à laisser. « Quelque chose qui ne suffit pas », fait-il semblant de dire à son voisin pendant que je m’éloigne sur ma moto. C’est une manière de me faire comprendre qu’elles seront vendues que ce soit à moi ou à une autre personne.

Il suffit d’exposer ces lampes au soleil pour les faire fonctionner (Ph. Boukari Ouédraogo)

Quelques minutes après, je me retrouve carrément du côté opposé. Là-bas également se trouve un autre vendeur de lampes solaires. Après discussions, il accepte de me vendre chacune des lampes pour 2 000 francs CFA. J’en achète trois. Effectivement, comme m’expliquera ce commerçant, depuis deux à trois ans, la demande en lampes solaires est très forte. Auparavant vendeur de postes radio, il s’est convertit peu à peu dans le commerce des lampes.

« Avant, me fait-il comprendre, les lampes à piles avaient déjà pris la place des lampes à pétrole ». Il est devenu de plus en plus difficile de trouver du pétrole sur le marché. En plus de cela, les lampes à piles épargnent des odeurs du pétrole et de la fumée qui s’échappe. Pourtant elle n’éclaire pas aussi bien que les lampes à piles et désormais les lampes solaires.

Une bonne affaire pour les fonctionnaires des villages

Hormis les délestages, beaucoup de quartiers périphériques de Ouagadougou n’ont pas de réseau électrique. Pour éviter de dormir dans le noir, ils sont donc obligés de recourir aux lampes solaires qui n’occasionnent aucun autre frais à part le prix d’achat. Il suffit de la laisser se charger pendant toute la journée sous le soleil. L’énergie emmagasinée permet de l’utiliser pendant la nuit.

Un étale de lampes et appareils solaires (ph. Boukari Ouédraogo)

Ensuite, les lampes solaires sont très demandées par les enseignants et fonctionnaires vivant dans les villages. « Il y a beaucoup de fonctionnaires des villages qui viennent acheter les lampes ici pour repartir dans les villages. Quand ils viennent, ils peuvent acheter deux ou trois comme vous venez de le faire » m’assure le vendeur. Le principal avantage est qu’il y en a pour toutes les bourses. « Les prix vont de deux mille à ce que tu peux ».

Les lampes à défaut des plaques solaires

Effectivement, la qualité de la batterie de certaines d’entre elles permet d’éclairer la maison, de charger des téléphones portables, faire fonctionner la radio et parfois même de brancher la télévision ou le ventilateur. « Mais je n’ai pas ça », prévient-t-il. Néanmoins, il existe aussi des radios, des torches, des ventilateurs qui fonctionnent grâce à l’énergie solaire. Certaines lampes bien que disposant de plaques solaires minuscules peuvent être chargée avec des piles ou de l’électricité.

Ceux qui ont recours aux lampes solaires n’ont pas forcément les moyens de s’acheter les grosses plaques solaires et les batteries pour éclairer toutes les pièces de leurs maisons à cause du coût. Au moins, avec ces lampes solaires, bon marché, ils peuvent faire l’essentiel de leur travail.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *