Attaque de Nassoumbou : le résultat de l’incompétence

Drapés dans leurs uniformes, le béret incliné à 90 degrés, défilant au bruit des bottes, défendant leur pays les armes à la main comme dans Rambo, Commando, Terminator ou autres films d’actions américains, c’est le rêve que nourrissaient beaucoup de jeunes lorsqu’ils ont décidé de s’engager dans l’armée. Mais ce rêve allait les conduire à leur perte à la fleur de l’âge à Nassambou (près de 250 km de Ouaga) le 16 décembre 2016.

(ph http://www.warsintheworld.com)

Ces soldats de Nassoumbou ne fêteront pas Noël. Ils ne verront pas 2017 non plus. Comment peut-on attaquer un camp militaire avec une telle facilité, faire autant de morts sans que la patrie burkinabè ne puisse réagir ? C’est la rançon de l’incompétence tout simplement.

Ce ne sont pas ces braves fils de paysans envoyés au suicide qui sont des incompétents. Car, face à l’artillerie lourde déployée par les assaillants de Nassoumbou,  des 12. 7, des pick-ups, des motos, les militaires burkinabè n’avaient que des 7. 62… Des  armes dignes des années 1945. Installés sous des bâches dans un coin perdu dans le désert, ils devaient protéger le territoire quand des terroristes ont surgi. Ils n’avaient rien ni personne pour se protéger. Le plus amer, ils n’ont fait aucune victime du côté des assaillants. Les renforts, sont arrivés comme dans les films policiers. Quand tout est fini.

 

Pendant combien de temps, continuerons-nous de décrier les mauvaises conditions d’équipements des forces armées burkinabè ? A chaque fois, l’on joue au médecin après la mort. Ce n’est que lorsque le mal est fait que les dispositions semblent être prises. Une politique de réaction (et non d’anticipation) qui n’inquiète nullement les terroristes.

Comment a-t-on pu accepter cela après les attaques de Splendid Hôtel ? La négligence ! Nassoumbou n’aurait pas dû se produire après Splendid Hôtel.

Le 20 décembre, les soldats de Nassoumbou seront enterrés. J’imagine à combien va s’élever le coût de la cérémonie. Ils seront décorés à titre posthume pendant que leurs parents seront en train de pleurer toutes les larmes de leurs corps. On ne mange pas de décoration à titre posthume.

One thought on “Attaque de Nassoumbou : le résultat de l’incompétence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *