La fuite du général Gilbert Diendéré

Le camp Naba Koom, quartier général du désormais défunt régiment de sécurité présidentielle (RSP) est maintenant sous la coupe des forces armées nationales (FAN) du Burkina. Dès que le bombardement de ce camp a commencé le mardi 29 septembre 2015, le général Gilbert Diendéré a pris la poudre d’escampette. 

    C’est aux environs de 15 heures que les forces armées nationales ont commencé le pilonnage du camp Naba Koom II. Le général Gilbert Diendéré était présent lors des premiers pilonnages. Après une première frappe, la deuxième lancée depuis le camp Sangoulé Laminzana aurait effrayé le général Gilbert Diendéré. A ce moment-là, il décide avec un certain nombre de sa garde rapprochée de quitter le camp.

Pendant que le pilonnage continuait, le chef putschiste s’est rendu à l’ambassade des Etats-Unis. Il tente d’entrer en contact avec l’ambassadeur Tulinabo Mushingi. Ce dernier ne voulait recevoir personne. Ce choix s’explique par le fait qu’il ne voudrait pas d’attroupements autour de l’ambassade comme ce fut le cas lorsqu’il s’est rendu chez le Mogho Naba Baongho le lundi 21 septembre 2015.

Après une quinzaine de minutes passées à ce niveau, alors que les FAN étaient à quelques centaines de mètres de là, il retourne sur ses pas. Certains hommes du FAN qui ont reçu l’information selon laquelle Diendéré se trouverait à l’ambassade aurait également appris que des snipers seraient positionnés. Dans un tel contexte et comme cette éventualité n’était pas prévue, ils n’auraient donc pas osé s’y approcher. Les gendarmes chargés de sécuriser l’ambassade des Etats-Unis n’étaient pas non plus assez nombreux pour arrêter Gilbert Diendéré.

Mais bien avant le pilonnage, des riverains auraient aperçu des pick-up avec des éléments du RSP à bord qui tentaient de se diriger vers le siège de la télévision BF1 en empruntant le chemin qui longe l’ambassade des Etats-Unis avant de faire demi-tour. N’ayant pas eu accès à l’ambassade des Etats-Unis, le général Gilbert Diendéré se dirigea donc vers le nonce apostolique de Rome. Non loin de là, Gilbert Diendéré prend avec lui un homme de main et demande aux deux autres de se chercher.

 Extrait du communiqué du gouvernement: « Le général Gilbert Diendéré est retranché dans une représentation diplomatique. Des négociations sont en cours pour sa remise aux autorités de la Transition ».

C’est ce qui expliquerait que l’un de ses véhicules ait été retrouvé devant le nonce apostolique de Rome. La dernière rumeur à Ouagadougou voudrait qu’il s’y trouve surtout que Gilbert Diendéré est reconnu pour assiduité à la messe de 5 heures du matin à l’église la Rotonde située à proximité de son domicile aux alentours du Conseil de l’Entente.

Cependant, après les nombreuses publications sur le lieu où se trouverait le général publiée sur les réseaux sociaux, les autorités burkinabè auraient désormais fait preuve de sagesse en ne divulguant pas le lieu où se trouve le fugitif. La zone dans laquelle il a été aperçu pour la dernière fois, regroupe beaucoup d’enclaves diplomatiques. Il peut donc se trouver n’importe où.

 L’assaut des forces armées nationales n’a pas occasionné de victimes. Ce qui est une très bonne chose. Maintenant, j’…

Le Président de la Transition burkinabè Michel Kafando a affirmé qu’il n’y avait aucune victime devant des journalistes ce mercredi 30 septembre 2015 au camp Naba Koom. Gilbert Diendéré craignait beaucoup de pertes en vie humaine.

Ce qui semble évident, c’est que beaucoup d’éléments du RSP avaient déjà rejoint le camp 11-78 sur la route Ouaga-Pô après l’échangeur de l’Est. Bien avant les bombardements certains en tenue civile, avec des tenues FAN ou toujours dans leur tenue habituelle. Apparemment, l’ordre serait de les laisser s’en aller parce que l’on suppose qu’ils aimeraient se rendre… au camp 11-78.

Cependant, la question qui pose est de savoir comment Gilbert Diendéré a pu quitter le camp sans être arrêté alors qu’il était encerclé depuis le matin. Tous ceux qui ont tenté de traverser les principales voies menant au camp Naba Koom ce mercredi ont constaté qu’elles étaient occupées par les forces de sécurité obligeant les passants à emprunter de grands détours.

One thought on “La fuite du général Gilbert Diendéré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *