Sanctions contre Airtel, Telecel, Telmob : les consommateurs paieront les six milliards de leur poche

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a sanctionné les trois opérateurs de téléphonie mobile (Airtel, Telecel, Telmob) à payer une taxe d’environ six milliards de Francs Cfa pour leurs mauvaises prestations. Une mesure saluée par beaucoup de Burkinabè mais qui ne devrait pas résoudre fondamentalement le problème.

Les trois compagnies de téléphonie mobiles du Burkina doivent revoir la qualité de leur service

Les trois compagnies de téléphonie mobiles du Burkina doivent revoir la qualité de leur service

C’est la deuxième fois que les opérateurs de téléphonie mobile du Burkina que sont Airtel, Telecel, Telmob sont sanctionnés par l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). En février 2012, l’Arcep, dirigée par Mathurin Bako avait déjà sanctionné ces trois opérateurs mobiles pour les mêmes raisons. Ils devaient payer la somme de 2,7 milliards de francs Cfa soit 1% de leur chiffre d’affaires de 2010. Telecel avait même été suspendu pendant un bout de temps parce qu’elle n’avait pas payé la somme requise.

Deux ans après, rien n’a changé. Les griefs sont les mêmes : la mauvaise qualité de la communication, les coupures intempestives, l’impossibilité de joindre son correspondant même quand ce dernier est à côté, la mauvaise qualité de la connexion à Internet malgré la 3G, la surfacturation sur certains appels, la cherté de la communication. Ces derniers temps, le problème a atteint son pic ce qui a finalement fait réagir l’Arcep avec cette deuxième sanction financière qui s’élève à près de 6 milliards de Francs Cfa. « C’est bon mais ce n’est pas arrivé » comme on aime le dire. La première sanction n’a rien changé et l’Arcep a attendu deux ans pour se prononcer une deuxième fois. S’il faut encore attendre deux ans pour prendre de nouvelles sanctions, les Burkinabè vont donc encore souffrir.

 Les consommateurs vont payer cher

Cette sanction est insuffisante Ce sont les consommateurs qui devront payer cette facture de six milliards de francs Cfa à travers toujours les méthodes iniques et sournoises des opérateurs de téléphonie mobile. L’on a déjà constaté à travers les publicités mensongères, la surfacturation dans les appels entre autres. Pour combler ce trou, les opérateurs ne manqueront pas d’idées. Et c’est là où le bat blesse. L’Arcep a donné trois mois aux opérateurs de téléphonie mobile pour améliorer la qualité de leurs prestations. Pour le moment, rien n’a changé. Mais cela avait été le cas en 2012. Mathurin Bako avait donné un délai de trois mois, mais rien n’a changé pendant les deux années suivantes d’où cette deuxième sanction. Même si la sanction est insuffisante, il faut saluer l’Arcep qui rappelle à chacun d’eux qu’ils ont engagement à honorer.

Airtel, Telmob, Telecel doivent accepter de consentir des efforts en investissant. Ce qui est surprenant, c’est qu’ils ont réussi à innover en proposant des services salutaires comme le transfert d’argent, mais ces derniers n’ont pas adapté leurs installations en tenant compte de la demande. Ils sont donc dépassés.

 Ce qui peut susciter une autre réflexion, c’est qu’un 4e opérateur qui avait été annoncé a désisté à la dernière minute. Peut-être que le marché burkinabè ne serait pas porté comme on le croit. (Oui, ça tombe comme un cheveu dans la soupe)

5 thoughts on “Sanctions contre Airtel, Telecel, Telmob : les consommateurs paieront les six milliards de leur poche

  1. Je commence à penser que les sanctions ne sont pas efficaces puisque rien n’a changé après la première. peut-être qu’on pourrait aussi faire un classement annuel du meilleur réseau là on va renforcer la concurrence et le dernier va toujours chercher à s’améliorer.

    1. Bonne idée Judicael, un classement pourrait inciter les opérateurs se donner à fond pour surpasser les autres. Mais espérons qu’ils trouvent une solution à ce problème. Sinon, nous allons encore souffrir.

  2. 6milliards aussi c’est beaucoup dè, tonton fo blè blè un peu, allez voir en RDC, airtel fait parti des meilleurs réseaux d’opérateurs téléphoniques, c’est plutôt Africel et vodacom qui laissent à désirer

    1. C’est vrai que 6 milliards c’est beaucoup. C’est ce qui renforce d’ailleurs ma crainte. Ces entreprises voudront récupérer ces pertes de 6 milliards. Dans cette démarche normale, ce sont les clients qui devront payer. Sinon, quant à la qualité des services, Airtel est le mieux au Burkina mais il est le plus chère (peut-être que la qualité en chère me diras tu). Toutefois, cela me permet de comprendre qu’au Congo, on vit le même problème qu’au Burkina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *