Ma participation forcée au Liebster Blog Award

Cette affaire de Liebster blog Award qui est le prix du blog préféré, franchement, je n’aurai pas voulu y participer. Certains pourraient dire que c’est parce que je n’aime pas la langue allemande. Possible. Parce qu’en classe de seconde, je me rappelle que je suivais très rarement les cours d’allemand  qui duraient  six heures par semaine. Le professeur de cette matière pour nous encourager moi et deux de mes amis avait promis un billet de 10.000 francs si nous participions pendant toute la semaine à son cours. Trois fois dans la semaine. Nous faisions l’école buissonnière et nous détestions l’allemand plus que tout.

fespaco-trophee-etalon-yennenga

Le billet de 10.000 francs CFA pour des élèvess « galereux » comme nous, il ne fallait pas laisser passer cela. Si nous avons participé aux deux premiers cours, au troisième nous étions absents. On s’est dit qu’un bon « premier » de thé valait mieux que 10.000 francs. Donc nous n’avons pas suivi les deux heures de cours qui restaient pour gagner 10.000 francs CFA.

Ce n’est pas parce que je n’aime pas l’allemande (au contraire, je suis en train de tout faire pour apprendre cette langue) mais parce que je n’aime pas parler de moi comme le veut l’esprit du jeu. J’ai évité de faire des commentaires sur le billet concernant les « Liebster Award » mais je ne savais pas que Nelson Deshommes, un jeune haïtien m’aurait repéré. Par respect et pour la consideration pour lui j’ai donc décidé de participer.

Le jeu consiste à parler de soi même en 11 points. Ensuite, vous répondez aux questions de celui qui vous a nominé. Après cela, vous nominez à votre tour 11 personnes. Attention, ne nominez pas celui qui vous a nominez. C’est là que je vais vous avoir. Je me demande qui a inventé ce jeu ou ce concours. J’ai cherché le site en question en vain.

Moi en 11 points

1.    Je suis Boukari Ouédraogo, blogueur burkinabè.

2.    Je suis un personnage mystérieux. C’est peut-être pourquoi j’aime le violet. Difficile pour les gens de me cerner. Tenez par exemple, ceux qui ne me connaissent pas assez trouverons que je suis timide. Pourtant, si vous saviez… Méfiez-vous de l’eau qui dort.

3.    Je suis passionné des médias depuis le collège. Je me rappelle dans le village où j’ai passé mon collège, je commentais les matches de football avec un bâton comme micro. Par la suite, j’ai commencé l’animation à la radio au lycée tout comme le journal que j’avais initié. J’affichais devant les classes une double page où il y avait des informations. Un ami, talentueux en dessin, faisait des caricatures.

4.    Je suis passionné de sport. Il y a quelques années, lorsque mon équipe nationale, les Étalons, perdaient un match, je passais trois jours sans écouter la radio, suivre la télé ou lire un journal de peur d’entendre de tomber sur cette actualité. C’est donc naturel que je choisisse la voie du journalisme sportif.

5.    J’aime le cinéma. J’ai vraiment la chance parce qu’à ce niveau, je suis du pays où on organise le plus grand festival du cinéma en Afrique à savoir le FESPACO.

6.    « Ne faites pas à autrui ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse », C’est ma phrase préférée. Je pense que cela va du principe de respecter son prochain. Si on respect son prochain, c’est qu’on se respecte soi même.

7.    L’autre facette de moi que beaucoup ignore, c’est que je suis très taquin. Malheureusement je dépasse souvent les bornes. Mais en général les gens comprennent. Revenant au point 6 quand je dépasse les bornes et qu’on me fait la remarque, je ne recommence jamais.

8.    J’aime être seul. Je suis casanier. Malheureusement, le cours de ma vie fait en sorte que je suis très souvent entouré.

9.    La période de ma vie que j’ai le plus aimé, c’est lorsque je parcourais six km à pieds chaque jour pour aller au collège. J’ai dit que j’aime être seul. Ce moment me permettait de m’esseuler, de penser à beaucoup de choses. C’était l’une des périodes les plus difficiles mais c’est une période que j’ai beaucoup aimé.

10. J’aime lire mais depuis quelques années, je n’arrive plus à le faire.

11. Mon plus grand regret, c’est de ne pas avoir encore mes parents avec moi.

 Voilà, j’ai parlé de moi même si c’est un exercice que je déteste.

 

Je réponds aux questions de Nelson Deshommes

1)      Quand aviez-vous entendu parler d’Haïti pour la première fois ?

Je ne sais pas quand j’ai entendu parler d’Haïti pour la première fois. Je pense que j’ai toujours entendu parler de ce pays.

2)     Souvenez-vous la date de votre première connexion à internet ?

Je ne me rappelle pas ma première connexion sur Internet mais je pense que c’était en 2003. J’ai ouvert une boite mail et je ne me rappelais plus de l’adresse. C’est grâce à la radio Voix des Lacs, trois ou quatre mois plus tard que j’ai pu véritablement me connecter et découvrir les merveilles d’Internet.

3)     Peut-on aimer quelqu’un sans être son ami ? Comment ?

Je ne pense pas qu’on puisse être ami sans s’aimer. Parce qu’aimer signifie accepter les défauts de l’autre. Ce qui n’est pas facile. Mais, on peut rendre service, aider quelqu’un, être gentil avec quelqu’un sans forcément l ’« aimer ».

4)     Aviez-vous déjà gagné de l’argent grâce à internet ?

Je peux répondre par l’affirmatif. J’ai collaboré avec des sites en ligne et j’ai été rémunéré pour cela. Donc, j’ai eu de l’argent grâce à Internet.

5)     Quel est votre défaut le plus dominant ?

Quand je m’énerve, je ne me contrôle plus. C’est pourquoi, je mets du temps avant de m’ouvrir aux gens.

6)     Peut-on être ami de quelqu’un sans l’aimer ? Comment ?

7)    Je répondrai de la même manière que la question 3

8)    Quel est votre plus grand projet ?

Je n’ai pas un projet en tant que tel. Mais celui que j’ai en tête, c’est de créer un journal sportif… un groupe de presse qui pourra véhiculer ma philosophie du journalisme.

9)     Souhaiteriez-vous faire connaitre mon blog à tous vous amis ?

Bien sûr.

10) Croyez-vous vraiment que le monde est un village ?

Oui. Le monde est un village. Voilà, sans te voir (Deshommes), je communique avec toi. « Le village globale » que prônait Mac Luhan est effectif.

11)  Quel est votre qualité la plus dominante ?

Je suis gentil. J’aime rendre service aux gens très souvent sans qu’on me le demande. hahahaha.

12) Avez-vous une solution contre la pauvreté ?

Un meilleur partage des richesses permettra de venir à bout de la pauvreté.

Mes nominés sont…

 Le blog d’Abdou Zouré, le plus  nouvelliste des journalistes burkinabè

Le blog de mon petit frère Bassidou Kinda, que j’aime parce qu’il dit ce qu’il pense. C’est pourquoi son blog s’appelle La plume d’enfer.

Le blog de Gabriel Sankariste dans l’âme et dans l’esprit

Le blog de Fofana Baba Idriss, journaliste du pays de Didier Drogba. Je reste en Côte d’Ivoire avec un gars qui a déjà séjourné au Pays des Hommes Intègres. Emile Bela. Vous pouvez suivre ses chroniques des temps nouveaux

Daye Diallo, Guinéen vivant au Canada et souhaitant travailler au Burkina s’il y a une bonne opportunité… lol

Le blog d’Andri, parce que j’aime son pays.  D’ailleurs, il nous partage un bout de Madagascar et son compatriote Lalah qui est tombée dans le même piège que beaucoup de personnes lorsqu’on s’est vu à Dakar en 2011. « Tu ne parles pas beaucoup ». Si elle savait.

Le blog de Lalah

Mondoblog, parce que je veux que Ziad ou Simon ou les deux me parlent d’eux.

Ba Arouna le scientifique. Il calcul tout en S

Mon « cochambrier », à Dakar, je voulais t’épargner cela mais je me dis qu’il faut que je te mentionne ici. C’est vrai que tu es plus qu’un koro (grand frère), un père mais Mohamed Sneiba, je te demande de te joindre à nous pour le jeu.

J’ai voulu ajouter une ou deux personnes mais comme il faut 11 seulement je me limite à vous.

 

Mes 11 questions faciles à répondre

1-    Quand êtes-vous tombé amoureux pour la première fois (racontez l’histoire)?

 2-   Si vous devriez donnez des conseilles à un ami pour l’aider à draguer une fille ou un mec que lui diriez-vous?

 3-    Quel est votre plus grand regret ?

 4-    Quel genre de femmes ou d’hommes appréciez-vous (Lalah me dira son mari, j’en suis sûr)

 5-    Qu’est-ce que vous savez et aimez  du Burkina Faso?

 6-    Vous arrive-t-il souvent de danser ? Pourquoi ?

 7-    Quelle est la plus grande plaie de ce monde selon vous ?

 8-    Êtes-vous favorable au mariage homosexuel dans votre pays (Pourquoi)?

 9-    Quel(s) personnage(s) (historique, politique, culturel) vous inspirent ?

 10-  Si vous aviez un mot à dire à vos parents… ?

 11- Pour la 11ème question, je ne vous interroge pas mais j’attends de vous un commentaire personnel dans les lignes qui suivent…

 Merci bien. Je suis méchant pour certaines questions, je le sais bien.

 

//

6 thoughts on “Ma participation forcée au Liebster Blog Award

  1. J’ai beaucoup aimé ta façon de te présenter.Tu parles à cœur ouvert et sans état d’ame.C’est l’un des meilleurs textes que j’ai pu lire pour le moment.Ta nommination au LIEBSTER BLOG AWARD est mérité.Il aurait été dommage de se passer de ton portrait.J’ai bien fait de m’abonner à ta newsletter.Comme disent les anglais:the winner is BOUKARI OUEDRAOGO!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *