Excision : Bientôt une clinique pour la restauration du clitoris au Burkina

L’excision aujourd’hui est un mal qui ronge la société burkinabè. Plusieurs associations sont nées avec pour objectif de combattre ce fléau. Parmi celles-ci, l’Association Voie Féminine de l’Epanouissement (AVFE) qui lutte pour la restauration du clitoris. Cette association construit actuellement une clinique à Bobo Dioulasso pour permettre aux femmes excisées de retrouver leur clitoris.

Edjibié Marceline Kankouna est heureuse d’annoncer la construction d’une clinique de restauaration de clitoris par son association

Une clinique spécialisée dans la restauration du clitoris mutilé désormais possible au Burkina Faso. C’est la volonté de l’Association Voie Féminine de l’Épanouissement (AVFE). Cette structure s’est engagée dans la lutte pour la restauration de cette membrane sensible de la femme souvent amputée suite à l’excision.  La construction de cet établissement est possible grâce à un soutien d’une ONG américaine. Selon la présidente de la cellule Ouaga de l’AVFE Edjibié Marceline Kankouna, cette clinique en construction, pas à Ouagadougou mais à Bobo Dioulasso, va permettre beaucoup de femmes de se faire restaurer le clitoris. « Pour moi, une femme excisée a perdu une partie d’elle-même. Je ne comprends pas pourquoi les gens continuent de couper », avoue t-elle la colère dans la voie. La particularité de cette clinque sera sa gratuité. L’objectif est de permettre à un plus grand groupe de femmes  se faire restauré leur clitoris. « Actuellement la restauration coûte 20.000 francs mais je vous avoue que beaucoup de femmes ont du mal se procurer cette somme », confie Edjibié Marceline Kankouna. Certaines peuvent  se trouver les 20.000 francs, selon ses confessions, mais elles se heurtent à l’opposition de leur mari. Une attitude qu’elle dénonce.

 N’y a t-il pas de risque?

Une clinique pour la restauration du clitoris n’a-t-elle pas de risque pour les femmes ? A cette question, la présidente de l’AVFE de Ouagadougou répond par la négative. Plusieurs membres de l’association se seraient faits restaurés cette membrane sans problème. Les nouvelles seraient au contraire bonnes . Elle constate que les femmes excisées sont de plus en plus victimes de préjugés. « Il y a des hommes aujourd’hui qui se permettent de vous dire qu’ils n’ont rien à faire avec une fille excisée, considérée comme incomplète ». Le vœu d’Edjibié Marceline Kankouna est que toutes les femmes puissent bénéficier des prestations de la future clinique. Beaucoup d’entre elle ne sentent aucun plaisir pendant les relations. Elle en veut pour exemple sa propre situation: « J n’éprouve rien pendant les rélations sexuelles. Et cela fait mal car je sais qu’il y a quelque chose qui me manquent », confie la présidente Kankouna.

Créée en 2007, l’Association Voix féminine de l’Epanouissement, s’était fixée pour objectif la lutte contre l’excision avant de se concentrer une la restauration du clitoris. Cette initiative par du constat que le plaisir sexuel est l’un des fondements du foyer. Plusieurs hommes trompent leurs femmes pour cette raison selon Kankouna. Le cri de cœur de l’association est à l’endroit des hommes d’abord. Il s’agit de laisser les femmes se faire restaurer leur clitoris. Ensuite, elle demande aux femmes d’effacer leur peur ou  leur honte pour parler de leur problème afin de trouver des solutions adéquates.

10 thoughts on “Excision : Bientôt une clinique pour la restauration du clitoris au Burkina

  1. C’est très bien si des femmes peuvent retrouver une vie de couple sereine grâce à cette chirurgie. Il y un grand professeur près de Paris qui fait cela depuis longtemps, et qui forme des médecins à la technique. J’ai noté que c’est assez facile techniquement, et pas trop cher.
    En Asie, la virginité et (non la circoncision) est une demande dans les régions ou pays les plus traditionnalistes. Si le marié est un peu amoureux, il oublie de porter plainte le lendemain des noces.. Sinon, la bataille des belles-famillles peut s’engager. Ca s’apaise au fil du temps, et des naissances.
    Dans les régions ou dans les familles plus aisées, on s’en tient aux capacités intellectuelles et financières du couple à assurer un avenir sérieux à ses futurs enfants.

    1. tu as raison parlant de la virginité en Asie. Au Burkina, on connait un peu la même situation. Par exemple, si on lors d’un mariage, on constate que la fille n’etais pas vierge on la ramène et on tient ces propos « la jarre que vous nous avez donnez malgré sa beauté est impropre à l’usage et nous sommes désolés de vous le ramener ». Ce qui me fait mal, c’est qu’on ne cherhce pas à savoir si le garçon est l’est ou pas.
      Parlant de l’exision, il se trouve que les hommes sont surtout reticents du fait que les femmes soient touchées par des hommes conséquences peu d’entre elles consultent des gynecologues.

  2. J’ai déjà entendu parler de cette tradition où les femmes doivent se faire exciser. C’est triste. Heureusement que tu apportes cette bonne nouvelle qui va réparer les erreurs du passé. En tout cas, je souhaite que cette nouvelle soit alors partagée pour que toutes les concernées en soient au courant. Le gêne et la honte peuvent aussi les refréner, j’espère que la clinique a déjà planifié une campagne de sensibilisation pour les encourager à venir. J’espère que la gratuité de cette opération sera pour très bientôt.
    Merci et bon courage à Edjibié Marceline Kankouna et à son association 😉

  3. Bravo Ouédraogo pour cet article, je te tire mon chapeau!!! un homme qui écrit sur ce sujet tabou et qui laisse la parole à une femme de coeur… je souhaite vivement que ce projet réussisse et que toutes les femmes qui ont dû subir l’excision aient accès le plus tôt possible à cette opération. Evidemment, il y a encore du boulot à faire pour changer les mentalités… mais cette clinique est un grand pas et un espoir pour les femmes mutilées.

    1. Cette clinique pause problème actuellement. Certains sont contre car selon cette clinique est construite par des raéliens. J’espère qu’il vont comprendre. Ce n’est que le bonheur des femmes qui est recherché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *